ELEA, ses origines et son éco-quartier

ELEA, ses origines et son éco-quartier

ELEA est le nom donné à l’asbl initiée par Damien Yzerbyt et la Ville de Mouscron. L’asbl, alors pionnière en sensibilisation et en information de la population à l’éco-construction, se voit établir ses activités au Pôle Technologique ELEA.

Construit dans un but de promotion des énergies renouvelables et des techniques d’éco-construction, le Pôle est alors un exemple en termes de bâtiment très basse énergie. Avec une ossature et un parement bois, il est construit à base de matériaux écologiques labélisés.

Ouvert en juin 2007, le centre a vu le jour grâce aux Fonds Européens de Développement Régional, à des financements de la Région Wallonne ainsi que de la Ville de Mouscron. L’asbl y conserve ses bureaux jusqu’en septembre 2016, date à laquelle elle déménage en son Centre de formations pour se rapprocher de ses nouvelles activités.

Malgré ce déménagement, le Pôle Technologique ELEA reste aujourd’hui un exemple en construction durable. Il est d’ailleurs toujours possible d’y trouver le Guichet de l’Energie de la ville de Mouscron. Cela fait de cet espace géographique un lieu où se concentrent bon nombre d’initiatives en éco-construction.

Des exemples concrets

Un second bâtiment, pensé pour ses performances énergétiques, a été construit au sein du même quartier. Il s’agit de la conciergerie durable, un bâtiment passif construit à base de blocs silico-calcaires. Tous deux situés au sein du quartier ELEA, le Pôle Technologique et la conciergerie représentent un exemple d’éco-construction à Mouscron. L’ancien Ministre du Développement Durable, Jean Marc Nollet et la Ville de Mouscron ont contribué à la faisabilité du projet.

Le « versant » est composé de huit maisons mitoyennes, d’une surface de 130 à 140m² avec un carport et une terrasse.

Les deux maisons aux extrémités sont, quant à elles, plus singulières. La première peut accueillir une profession libérale grâce à leur plus grande surface habitable. Tandis que la deuxième est un logement kangourou; modulable, celui-ci peut être scindé en deux habitations distinctes, autonomes mais groupées. Ce type de logement permet d’accueillir deux ménages; une famille intergénérationnelle ou encore une famille comptant un membre à mobilité réduite.

-80% sur la facture d’électricité

Ces logements présentent des consommations d’énergies extrêmement basses! Seulement 4.380kWh/an pour une maison de 125m². Cette consommation répond aux besoins de chauffage, de ventilation et de production d’eau chaude sanitaire de l’habitation.

Sur base des données statistiques et météorologiques récoltées sur Mouscron, l’installation de 10 panneaux photovoltaïques sur chacune des huit maisons permet de produire plus de la moitié de ce besoin. A gagner? Le passage à une facture d’électricité de 33€/mois pour chaque foyer.

À surface égale, une habitation mitoyenne avec un Label Energie D génère un coût 6 à 11 fois supérieur selon son mode de production énergétique (chaudière gaz ou « tout électrique »).

Source: « ELEA – Eco-quartier Mouscron », La Compagnie du Bois, TRADECO.

Une mixité fonctionnelle

Aujourd’hui, ce ne sont plus uniquement les performances énergétiques des habitations qui déterminent si un quartier peut être considéré comme durable. Dorénavant, les bâtiments doivent répondre à de multiples préoccupations, comme la mixité fonctionnelle.

Au sein du quartier ELEA, la priorité est donnée au logement. En effet, la présence sur le site d’un bâtiment tertiaire abritant le Guichet de l’Energie de Mouscron et la proximité de commerces et de services de la Rue de Menin assurent cette mixité.

En outre, c’est à un objectif de densité à l’hectare fixé par région qu’il faut répondre. Déterminé par la Région Wallonne, cet objectif s’élève à 40 maisons à l’hectare pour Mouscron.

Le quartier ELEA, une situation idéale

Pour créer un éco-quartier, c’est aussi la mobilité sous toutes ses formes qui doit être développée. Au cœur du quartier, un parking à vélos et une piste cyclable reliée au réseau « Mouscron Ville Cyclable ». L’éco-quartier bénéficies aussi deux arrêts de bus et d’une voie rapide qui relie les autoroutes entourant Mouscron.

Sauvegarde des ressources naturelles

Dans un souci de préservation des ressources naturelles, chaque logement est équipé d’une citerne de récupération d’eau de pluie d’une capacité de 10.000 litres. En outre, des espèces végétales ont été soigneusement sélectionnées afin de créer une véritable zone verte gérée par le service Environnement de la Ville de Mouscron.

Finalement, c’est aussi le plaisir de vivre ensemble et la convivialité qui doivent être favorisés dans un éco-quartier. Ainsi, une petite place ainsi que des potagers collectifs sont aménagés pour créer un espace de rencontre convivial au sein de ce quartier, projet unique à Mouscron.

Que faisons-nous?