Écoconstruction et Covid-19 : comment travailler en toute sécurité

Le Covid-19 a remis en question notre façon de travailler quel que ce soit le domaine, y compris celui de l’écoconstruction et plus simplement de la construction. Depuis le 04 mai 2020, il est autorisé aux entreprises de reprendre leur activité économique en veillant à respecter des consignes strictes de sécurité permettant de continuer à ralentir la propagation du Coronavirus.

Les maîtres mots de ces recommandations sont distanciation sociale et hygiène. Un guide génériquereprenant avec moult détails ce qu’il est nécessaire de mettre en place pour travailler dans les meilleures conditions a été publié par le SPF Emploi. ELEA ASBL, votre centre de formation en écoconstruction et écorénovation à Namur, vous en résume le contenu.

Un guide pour lutter contre la propagation du Coronavirus en entreprise comme sur chantier

Guide générique pour les mesures de protection Covid-19 dans le cadre des métiers de la construction et de l'écoconstruction

Dans ce contexte actuel de crise sanitaire mondiale, continuer ou reprendre une activité dans la construction nécessite de prendre des mesures strictes et efficaces afin d’empêcher autant que faire se peut une deuxième vague du Covid-19. Employeurs, travailleurs, partenaires sociaux, services de prévention etc., tous ont un rôle important à jouer à ce niveau. C’est pourquoi les partenaires sociaux du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail, du « Economic Risk Management Group », du SPF ETCS et de la cellule stratégique de la ministre de l’Emploi ont mis en commun leur pour éditer un guide à l’usage des entrepreneurs. Celui-ci contient des recommandations et des obligations nécessaires pour permettre au personnel des entreprises, dont celles actives en écoconstruction et en construction, de travailler en toute sécurité.

Ce guide générique, disponible sur le site du SPF Emploi, est une base sur laquelle une entreprise doit s’appuyer mais qu’elle peut personnaliser à sa guise selon les spécificités de son secteur d’activité.

Les thèmes abordés dans le guide générique

Il est possible d’intervenir sur un grand nombre de paramètres au sein d’une entreprise de construction afin de sécuriser le lieu de travail et d’éviter une contamination des travailleurs par le Coronavirus. Voici les grandes lignes de ces mesures de protection.

Mesures générales 

  • Exploiter au maximum la concertation sociale dans votre entreprise ;
  • Impliquer les experts internes et externes ;
  • Donner des instructions claires aux travailleurs et assurer la formation et la communication nécessaires ;
  • Fournir des informations aux travailleurs et aux personnes externes ;
  • Appliquer au maximum les règles de distanciation sociale.

Mesures d’hygiène :

  • Fournir les moyens de se laver les mains et de les sécher (lavabo, savon, gel hydroalcoolique, lingettes en papier jetables) ;
  • Sensibiliser les travailleurs à l’hygiène des mains et à la nécessité de tousser ou d’éternuer dans un mouchoir jetable ou dans le coude ;
  • Proposer des conteneurs appropriés pour la collecte des matériaux (déchets) utilisés pour les besoins de l’hygiène individuelle et collective ;
  • Nettoyer les lieux, postes et équipements de travail (y compris les écrans et les smartphones) ainsi que les équipements sociaux ;
  • Ventiler et aérer les locaux en évitant d’utiliser les ventilateurs individuels ;
  • Installer des équipements de protection collective (marquages, rubans tendus, cloisons, etc.) ;
  • Recommander les équipements de protection individuelle (tabliers, lunettes de protection, gants, masques de protection respiratoire, etc.) ;
  • Inciter au port du masque buccal si la distanciation de 1,5 m est impossible à mettre en place dans les locaux de l’entreprise ou sur chantier ;
  • Etc.

Sécurisation des trajets :

  • Ne pas se rendre au travail si on se sent malade et prévenir son employeur ;
  • Se laver les mains avant de quitter son domicile ;
  • Garder une distance suffisante avec les autres sur les que ce soit à vélo, à trottinette ou dans la voiture (en fonction de la taille du véhicule) ;
  • Suivre les instructions des sociétés de transport dans le cas d’un trajet en bus, train ou tram ;
  • En cas de transport collectif organisé par l’employeur, respecter la distanciation sociale. Si c’est impossible, installer une cloison de séparation et/ou utiliser des masques buccaux ;
  • Rentrer chez soi, si on se sent malade une fois arrivé sur le lieu de travail ;
  • Se laver les mains avant de quitter l’entreprise et en rentrant chez soi ;
  • Etc.

Sécurisation du lieu de travail :

Dans l’entreprise :

  • Prévoir un étalement des arrivées, des horaires adaptés et plusieurs voies d’entrée et de sortie. Prendre des mesures de dispersion. Aménager les parkings. Utiliser des marquages au sol, barrières, etc. ;
  • Prévoir une circulation à sens unique dans les passages étroits et les escaliers ;
  • Éviter d’utiliser les ascenseurs ;
  • Se laver les mains (savon ou gel hydroalcoolique) à l’arrivée ;
  • Garantir la distanciation sociale dans les vestiaires, limiter leur accès ou revoir leur concept ;
  • Organiser le travail dans le respect de la distanciation sociale (disposition des postes de travail, ne pas tous les utiliser, installer des cloisons, limiter le nombre de travailleurs dans les locaux, reporter les travaux qui ne seraient pas urgents, etc.)
  • Veiller à l’hygiène des équipements de travail (outils, smartphones, claviers, etc.) ;
  • Organiser les réunions, si possible, en visioconférence. En cas de réunions en présentiel, aménager la salle pour respecter la distanciation sociale ;
  • Équiper les sanitaires avec du savon, du gel hydroalcoolique, des lingettes en papier et les aménager pour permettre la distanciation sociale. Ajouter des équipements supplémentaires si nécessaire ;
  • Étaler les temps de pause et de repos, les limiter dans le temps.  Déterminer un nombre maximum de personnes pouvant utiliser les salles de repos ou de déjeuner en même temps. Agencer les places assises pour respecter la distanciation sociale ;
  • Organiser la circulation au sein des locaux afin de permettre la distanciation sociale (marquages au sol, barrières, plan de circulation avec priorités, rubans, etc.) ;
  • Étaler les retours à domicile ;
  • Etc.

En déplacement :

  • L’employeur doit se renseigner et informer son personnel à l’avance sur les mesures à appliquer dans l’endroit où le travail doit être effectué et le cas échéant décider de mesures supplémentaires ;
  • Dans le cas d’une intervention dans une entreprise ou chez un particulier, il est recommandé à l’occupant de se rendre dans une autre pièce que celle où l’intervention a lieu ;
  • Utiliser son propre équipement de travail et de protection ;
  • Éviter les contacts pour les livraisons. Convenir d’une heure précise. Adapter les règles pour la confirmation de la réception en évitant de demander une signature ;
  • Etc.

Sur chantier :

  • Pratiquer la distanciation sociale ;
  • Interdire l’accès aux personnes non autorisées ;
  • Installer de quoi garantir l’hygiène des mains ;
  • Ne pas stocker les matériaux tous au même endroit pour permettre aux ouvriers de garder une distanciation sociale ;
  • Eviter autant que faire se peut les pauses et les repos dans un lieu confiné (abri ou camionnette) ;
  • Utiliser son propre équipement de travail et de protection ;

Accueil des visiteurs et des collaborateurs externes

  • Afficher les règles applicables aux personnes externes (visiteurs, clients, fournisseurs, parents, collaborateurs, etc.) à l’endroit où ils entrent dans l’entreprise et, si possible, les informer à l’avance ;
  • Étaler les visites et limiter leur durée ;
  • Réorganiser la zone d’accueil et recevoir le visiteur dans une pièce séparée et prévoir la possibilité de se laver les mains ;
  • Planifier et étaler les livraisons. Réaliser les chargements et déchargements avec le moins de contacts possible ;
  • Privilégier les paiements par voie électronique et nettoyer régulièrement le terminal de paiement ;
  • Commanditaires et employeurs différents doivent coordonner les mesures de sécurité à appliquer sur les lieux de travail communs ;
  • Intérimaires, freelances et indépendants doivent être informés des mesures de protection décidées au sein de l’entreprise qui les emploie et s’y soumettre ;

En savoir plus sur les mesures de précautions Covid-19 à prendre dans le milieu de la construction ?

Votre Centre de formation en écoconstruction et en écorénovation, ELEA ASBL vous invite à consulter le guide générique édité par le SPF emploi pour connaître la totalité des mesures permettant aux travailleurs de la construction de reprendre leur activité en toute sécurité dans ce contexte de crise sanitaire dû au Coronavirus.