ELEA, SES ORIGINES ET LE QUARTIER DURABLE

elea asbl.be elea 1 276x300 Quartier durable« ELEA » est le nom donné à l’asbl initiée par Damien Yzerbyt et la ville de Mouscron.

L’asbl ELEA, alors pionnière en sensibilisation et information de la population à l’éco-construction, se voit établir ses activités au Pôle Technologique ELEA.

Construit dans un but de promotion des énergies renouvelables et des techniques d’écoconstruction, il est alors un exemple en termes de bâtiment très basse énergie. Ouvert en juin 2007, ce pôle a pu voir le jour grâce aux fonds européens de Développement Régional, à des financements de la Région Wallonne ainsi que de la ville de Mouscron.

L’asbl ELEA y conservera ses bureaux jusqu’en septembre 2016, date à laquelle elle déménage en son Centre de Formation pour être au plus proche de ses nouvelles activités.

Malgré ce déménagement, le Pôle Technologique ELEA reste aujourd’hui un exemple en construction durable. Il est d’ailleurs toujours possible d’y trouver le Guichet de l’Energie de la ville de Mouscron.

Cela fait de cet espace géographique un lieu où se concentrent bon nombre d’initiatives en éco-construction : Tout d’abord le Pôle technologique, ensuite  la Conciergerie durable (voir ci-dessous) pour finir par y accueillir un projet novateur : l’écoquartier ELEA.

QU’EST-CE QU’UN QUARTIER DURABLE ?

Explications de Christophe Grégoire, Directeur Construction durable chez TRADECO Belgique (La Compagnie du Bois)

elea asbl.be 020 elea 1 caissons ossature 300x225 Quartier durableLe quartier durable, un contexte global
Un quartier durable ne se résume plus aujourd’hui aux seules performances énergétiques de ses habitations.
C’est pourquoi les logements du Versant d’ELEA ainsi que ceux des phases ultérieures de cet éco-quartier répondent à de multiples préoccupations.

Ils doivent présenter des typologies diverses et répondre à l’objectif de densité à l’hectare fixé région par région. A Mouscron, cet objectif déterminé par la Région Wallonne est de 40 logements à l’hectare.

La mixité fonctionnelle entre l’habitat et d’autres usages doit être rencontrée.

Dans le quartier ELEA, la priorité a été donnée au logement en raison de la présence sur le site d’un bâtiment tertiaire abritant le Guichet de l’Energie Région Wallonne de Mouscron, ainsi que de l’immédiate proximité de la Rue de Menin dont l’offre en commerces et services est remarquable.

Un quartier durable se doit aussi de favoriser la mobilité sous toutes ses formes.

Avec une piste cyclable traversant le site et reliée au réseau « Mouscron Ville Cyclable », deux arrêts de bus bien desservis à un peu plus de 100m du cœur de ce quartier et une voie rapide reliant les autoroutes entourant Mouscron, que l’on peut rejoindre en quelques minutes en voiture, Elea bénéficie d’une situation idéale.

La préservation des ressources naturelles est une autre préoccupation. Avec une zone verte gérée par le service Environnement de la Ville de Mouscron, une citerne de récupération d’eau pluviale de 10.000 litres dans chaque logement et des espèces végétales soigneusement sélectionnées, les concepteurs ont répondu à cet autre critère.

Enfin, tout en préservant l’intimité de ses habitants par des logements bien conçus, un quartier durable doit favoriser le plaisir de vivre ensemble. L’espace de rencontre que constituera la placette au cœur du quartier et les potagers collectifs adossés à celui-ci, sont autant d’atouts complémentaires de ce projet unique à Mouscron.

Source : « ELEA – Livret descriptif technique » La Compagnie du Bois, TRADECO

La Compagnie du Bois

elea asbl.be arton85 300x279 Quartier durableDepuis dix ans, La Compagnie du Bois, division de Tradeco, relève de nombreux défis énergétiques en Belgique et en France. Des habitations individuelles, l’écoquartier du Pic au Vent, mais aussi de l’hébergement collectif et des bâtiments tertiaires comme des extensions d’écoles et de maisons de repos.

Dans l’entité de Mouscron, La Compagnie du Bois a réalisé toutes les maisons et bâtiments d’hébergement certifiés passifs.

En outre, le concept de Quartier Durable a aujourd’hui fortement évolué. Synthétisés dans une publication appelée « Référentiel Quartiers Durables », les divers paramètres vont bien au-delà de la seule performance énergétique du logement.

Pour mériter cette appellation, le projet doit aujourd’hui répondre à des préoccupations telles que la densité de logements à l’hectare, la mixité des constructions, l’adaptabilité aux PMR (personnes à mobilité réduite), la mobilité douce ou encore la présence d’espaces verts.

C’est pourquoi l’écoquartier Éléa dispose d’une zone verte et d’une placette où les plantations ont été soigneusement choisies, d’un espace de convivialité et bénéficie aussi de la proximité immédiate des potagers collectifs du quartier. De plus, il répond à la préoccupation « Mouscron Ville Cyclable » grâce aux pistes traversant le quartier et à son parking pour vélos. Éléa, ce sont également deux arrêts de bus immédiatement accessibles et la connexion avec la Rue de Menin, présentant une offre en commerces et services de premier ordre.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

elea asbl.be img 9999 200x300 Quartier durableL’idée des concepteurs de la maison passive, née dans les contrées froides de l’Europe, était de maîtriser sa consommation pour affronter les rigueurs du climat en réduisant de 90% les besoins par rapport aux standards de l’époque.

Comment y parvenir ? Simple et complexe à la fois :

  1. Renforcer fortement l’isolation de l’enveloppe : le toit, le sol, les fenêtres, les parois.
  2. Colmater toutes les fuites : des plus évidentes aux plus anodines, comme les infiltrations autour des châssis.

Chasser les ponts thermiques qui laissent le froid entrer dans les parois et créer toutes sortes de désordres. Objectiver le tout grâce aux technologies modernes, comme le test blower-door ou la caméra thermique.

  1. Renouveler sans cesse l’air intérieur à l’aide d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux.

Une technologie encore améliorée par sa capacité à transmettre les calories de l’air expulsé à l’air renouvelé.

Enfin, pour optimiser l’indépendance énergétique des habitants d’un tel logement, les maisons du VERSANT d’Éléa ont été dotées de panneaux photovoltaïques.

Des matériaux performants – isolation

Toutes les parois des habitations sont dotées d’une isolation renforcée.
Entre la dalle de sol de 25 cm et la chape, ont été projetés 17 cm de mousse de polyuréthane. Le versant de toiture est constitué de poutres structurelles en bois entre lesquelles ont été insufflés 36 cm de ouate de cellulose. Cet isolant écologique performant fait de papier journal recyclé, est traité au sel de bore afin de le rendre ignifuge et répulsif aux rongeurs.

C’est ce même isolant naturel d’une épaisseur de 24 cm qui remplit les ossatures bois constituant la structure des façades des étages et des bow-windows. Quant aux murs en silico-calcaire du rez-de-chaussée, ils sont recouverts d’une couche de polystyrène expansé de 20 cm.

Enfin, pour garantir une isolation acoustique optimale, les murs mitoyens en silico-calcaire de 15 cm ont été dédoublés et sont séparés par une couche de laine de roche compressée de 4 cm.

Des matériaux performants – châssis, étanchéité à l’air, vmc double flux, photovoltaïque

Pour atteindre l’objectif fixé, les matériaux et technologies sélectionnés sont tous de premier ordre.

Des châssis triple vitrage en bois, recouverts d’un capot d’aluminium. Un châssis aux performances incroyables, consacré meilleur châssis bois-alu du monde lors de la foire internationale passive d’Aix-la-Chapelle en 2014 !

Une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) double flux avec récupération de chaleur afin d’optimiser le renouvellement continu de l’air ambiant, tout en minimisant les pertes énergétiques liées à ce renouvellement.

Les meilleures membranes du marché, pour assurer une parfaite étanchéité à l’air.

Un bardage bois de qualité, des panneaux photovoltaïques d’origine allemande et des onduleurs de dernière génération consultables sur smartphone.

L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas

Mettre en œuvre ce triangle d’or constitué de l’isolation, l’étanchéité à l’air et la ventilation ne poursuit qu’un seul but : réduire la dépendance de l’habitant d’un tel logement face à l’augmentation constante de sa facture énergétique globale.

Une maison type de cette première phase d’Éléa présente des consommations exceptionnellement basses : 4.380 kWh/an pour une maison de 125 m², pour faire face aux besoins du chauffage, de la ventilation ET de la production d’eau chaude sanitaire.

Sur base des données météo de la région de Mouscron et des statistiques disponibles, l’installation de 10 panneaux photovoltaïques produira plus de la moitié de ce besoin !

C’est pourquoi, au coût actuel de l’énergie électrique, le solde de ce besoin entrainera une facture de 33 €/mois.

A surface égale, une habitation mitoyenne présentant communément un Label Énergie D, génère un coût 6 à 11 fois supérieur selon son mode de production énergétique (chaudière gaz ou «tout électrique»).

Source : « ELEA – Eco-quartier Mouscron » La Compagnie du Bois, TRADECO

CONCIERGERIE DURABLE

elea asbl.be conciergerie 300x199 Quartier durableL’asbl ELEA, créée en 2006 disposait autrefois du Pôle Technologique (bâtiment public PILOTE en Région wallonne), bâtiment en ossature bois et parement bois, construit entièrement à base de matériaux écologiques labélisé.
Afin de compléter son offre d’exemples concrets, un second bâtiment, pensé pour ses performances énergétiques, a été construit au sein du même quartier.
Il s’agit de la « Conciergerie », bâtiment passif construit à base de blocs silico-calcaire, sur une structure en verre cellulaire et pour lequel des financements publics ont été sollicités.

Ces deux bâtiments sont des exemples en termes d’éco-construction et sont tous deux situés au sein du quartier durable ELEA.

Ceci a notamment été possible grâce à l’ancien Ministre du Développement Durable, Jean-Marc NOLLET et à la Ville de Mouscron.

elea asbl.be 036 elea 1 tout est pret2 300x225 Quartier durableLES LOGEMENTS ELEA

L’écoquartier Elea est prévu en plusieurs phases.
La première, appelée « Le versant » est composé d’un ensemble de 8 maisons.
Les 8 maisons, ayant une surface moyenne de 130 à 140m² sont construites de manière mitoyenne et disposent d’un jardin, d’une terrasse ainsi que d’un carport
Toutefois les deux maisons situées à chaque extrémité sont plus singulières.
La première dispose d’une surface habitable ainsi que d’un jardin tous deux plus grands que les autres, elle peut accueillir une profession libérale et donc un bureau au rez-de-chaussée.
La seconde, plus grande également, se distingue par sa fonction, il s’agit d’un logement Kangourou.
Le logement Kangourou est pensé de manière à rendre une maison modulable. Celui-ci peut alors être scindé en deux habitations distinctes, autonomes mais groupées. Ce type de logement est notamment pensé afin d’y accueillir deux ménages dont l’un des deux est dépendant, une famille intergénérationnelle ou encore une famille comptant un membre à mobilité réduite.

 

elea asbl.be logements elea 300x76 Quartier durable

QUARTIER DURABLE ELEA : PHASE 1 EN TRAVAUX