Construire avec un écomatériau : la paille des champs à nos maisons !

Construire une maison en paille qui soit pérenne et durable, est-ce une utopie ? Oubliez le conte des 3 petits cochons. La paille est en effet un excellent isolant thermique, durable, 100% naturel et recyclable qui est ainsi bien supérieur aux exigences actuelles du PEB. Votre centre de formation en écoconstruction et écorénovation à Namur, ELEA ASBL vous fournit plus de détails sur ce matériaux biosourcé facile à trouver en Belgique.

Quels sont les avantages de la paille en écoconstruction en Belgique ?

Le Cluster Éco-construction en est convaincu, la construction paille c’est l’avenir ! Dans le cadre du projet « Interreg Up-Straw », cette matière naturelle (grumes d’épicéa brut/paille) a été choisie comme isolant principal de leurs futurs bureaux en voie d’achèvement.

La paille est particulièrement performante pour ses qualités de résistance thermique. Celle-ci est bien supérieure aux exigences actuelles du PEB (Performance Energétique des bâtiments). C’est un très bon isolant offrant une protection efficiente pour envisager des enveloppes de bâtiments.

De plus, la paille n’est pas rare, on la trouve partout en Belgique. La production belge est d’environ   1 000 000 de tonnes/an. Si on utilise seulement quelques pourcents de la production annuelle dans le cadre de la construction de bâtiments, il serait possible d’en ériger plus de 1000 chaque année.   

La paille assure aussi un confort thermique optimal, protège aussi bien du froid que de la chaleur externe. Elle présente une excellente inertie thermique. Cependant, toutes les constructions en paille doivent malgré tout respecter des principes élémentaires tels que :

  • Éviter de sur-vitrer,
  • Limiter les apports externes (par des protections solaires) mais aussi internes (typiquement les équipements électriques),
  • Assurer une sur-ventilation nocturne pour rafraîchir le bâtiment et utiliser l’inertie thermique des matériaux pour conserver cette fraîcheur plus longtemps.

Ces éléments s’appliquent à tout type de bâtiments y compris ceux en paille. Précisons que cet éco- matériau répond particulièrement bien aux exigences précitées car ils intègrent généralement des enduits lourds sur les parois intérieures.

Des mesures sur des bâtiments existants, réalisées durant l’été, montrent que les températures intérieures se maintiennent à 26-27°C quand bien même les températures extérieures sont élevées (plus de 40 degrés). De plus, la paille a un faible impact environnemental. Il faut bien entendu prendre en compte l’énergie grise des matériaux c’est-à-dire l’énergie que l’on a dû fournir à la construction du bâtiment et l’énergie d’usage nécessaire au quotidien lors de son utilisation.

En ce qui concerne l’énergie grise, elle devient donc minime si on choisit des matériaux écologiques telle que la paille. Il est donc essentiel de se questionner sur le choix des matériaux de départ dans la conception d’un nouveau bâtiment car cela conditionne précisément ce poste de l’énergie grise. On intègre le principe que les matériaux devront être un jour recyclés en fin de vie du bâtiment.     

Un exemple concret : le bâtiment en paille du Cluster Éco-construction en Wallonie

Après avoir énuméré les réels avantages de la construction à base de paille, parlons un peu plus en profondeur du cas qui nous occupe, celui du nouveau bâtiment du Cluster Éco-construction.              
Le bâtiment se situera au sein du zoning Ecolys à Suarlée. Ce projet est le fruit de la collaboration du projet européen « Vb NWE UP-Straw », avec diverses entreprises dont :

  • Le bureau d’architecte Helium3 ;
  • L’entreprise ossature bois MOBIC ; 
  • L’entreprise Havresac ;
  • Le bureau d’étude Hmeco.

Actuellement, il a déjà passé le stade de prototype et est en cours de réalisation. L’entreprise Mobic a parachevé entièrement les différents modules.  Ils sont déjà sur les lieux du chantier et ne restent plus qu’à être assemblés. Les derniers modules sont attendus sous peu. Cette méthode est économique, écologique et pratique. La paille et le bois sont fournis par des producteurs locaux. La réalisation des nouveaux bureaux du Cluster Éco-construction s’inscrit donc effectivement dans l’optique du circuit court.

Vous souhaitez en savoir plus sur la construction paille en Belgique ?

L’équipe d’ELEA ASBL, qui va également s’installer, à Suarlée, dans les nouveaux locaux du Cluster-Écoconstruction dans quelques mois, vous propose différentes formations sur l’écoconstruction et les écomatériaux. Vous pouvez également retrouver sur notre chaîne YouTube, les replays de séances d’information données sur ce sujet. Pour obtenir plus de renseignements et vous inscrire à une de nos formations, il suffit de nous contacter par téléphone ou via notre formulaire en ligne